Cardiovasculaire

Publications internationales

1- Gogly B, Naveau A, Fournier B, Reinald N, Durand E, Brasselet C, Coulomb B, Lafont A. Preservation of rabbit aorta elastin from degradation by gingival fibroblasts in an ex vivo model. Arterioscler Thromb Vasc Biol. 2007 Sep;27(9):1984-90.

2- Naveau A, Reinald N, Fournier B, Durand E, Lafont A, Coulomb B, Gogly B. Gingival fibroblasts inhibit MMP-1 and MMP-3 activities in an ex-vivo artery model. Connect Tissue Res. 2007;48(6):300-8.

3- Gogly B, Fournier B, Couty L, Naveau A, Brasselet C, Durand E, Coulomb B, Lafont A. Gingival fibroblast inhibits MMP-7: evaluation in an ex vivo aorta model. J Mol Cell Cardiol. 2009 Aug;47(2):296-303.

4- Reinald N, Fournier B, Naveau A, Couty L, Lemitre M, Seguier S, Coulomb B, Gogly B, Lafont A, Durand E. Fusiform aneurysm model in rabbit carotid artery. J Vasc Res. 2010;47(1):61-8.

5- Durand E, Fournier B, Couty L, Lemitre M, Achouh P, Julia P, Trinquart L, Fabiani JN, Seguier S, Gogly B, Coulomb B, Lafont A. Endoluminal gingival fibroblast transfer reduces the size of rabbit carotid aneurisms via elastin repair. Arterioscler Thromb Vasc Biol. 2012 Aug;32(8):1892-901

Dans le domaine cardiovasculaire, notre équipe de recherche a mis en évidence un effet thérapeutique très positif des fibroblastes gingivaux greffés dans des modèles d’anévrismes de l’aorte abdominale (AAA).  Les fibroblastes gingivaux permettent d’inhiber l’action des métalloprotéinases, enzymes détruisant la matrice extracellulaire. La surexpression de TIMP-1 et de TGF-β dans des co-cultures ex vivo d’aortes et de fibroblastes gingivaux inhibe spécifiquement les MMP-1 -3 et -9 et est associée à une préservation du réseau élastique (Gogly et al., 2007 et 2009 ; Naveau et al., 2007).

Dans un modèle in vivo chez le lapin, notre équipe a également montré une réduction du diamètre des anévrismes de 22% par régénération du réseau élastique, associée à une surexpression du TIMP-1 et une persistance des fibroblastes gingivaux greffés (Reinald et al., 2010 ; Durand et al., 2012). Ces résultats nous ont conduit à évaluer l’effet des fibroblastes gingivaux dans un modèle de rupture d’AAA chez la souris, où nos données montrent une augmentation de la survie et une diminution de l’infiltration de cellules inflammatoire chez les souris traitées avec le fibroblaste gingival (Giraud et al., Unpublished).

Anévrisme chez le lapin : le fibroblaste gingival restaure le réseau élastique

Injection intra-luminale de 1.106 FG

Les fibroblastes diminuent la dilatation de la carotide via la régénération du réseau élastique et survivent 3 mois après la greffe

Durand E et al., ATVB 2012

Anévrisme chez la souris : inflammation et survie

Les fibroblastes gingivaux diminuent l’infiltration macrophagique et lymphocytaire et améliorent la survie des souris

Giraud A et al., Unpublished